« Apocalypse des amphibiens » : les scientifiques recherchent toujours le coupable

Le danger qui plane sur les amphibiens fait l’unanimité. Cependant, les chercheurs ne sont pas d’accord sur l’origine du problème et cela soulève un débat plus vaste au sein de la communauté scientifique.

En mars 2019, des chercheurs ont fait une triste découverte.

En compilant des données provenant des quatre coins du monde, ils ont découvert que le champignon Batrachochytrium dendrobatidis était responsable du déclin de 501 espèces d’amphibiens ; 90 d’entre elles seraient potentiellement éteintes ou si rares que les chercheurs ne retrouvent même plus de traces de leur existence. Ce champignon a été décrit comme « l’agent pathogène le plus destructeur » jamais identifié pour la biodiversité.

Les résultats de l’étude, menée par une équipe de 41 chercheurs, ont été publiés dans la revue Science. Cette découverte a fait les unes de la presse mondiale, National Geographic compris. (…)

La suite de l’article sur le site de National Geographic : cliquez ici

Crédit photographique Philippe Guerlet

En lien avec

Il n'y a pas d'article en lien pour le moment

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Laisser un commentaire

Rechercher

Rechercher
Generic filters
Filtrer par catégorie

Les dernières discussions

Publicité

Les prochains évènements

Tout voir >

Publicité

Les dernières publications

Défilement vers le haut